Avril Supermarché Santé
Le code PLU et sa signification

Le code PLU et sa signification

Peut-être n’avez-vous jamais prêté attention à celui-ci, mais sur tous les fruits, légumes, herbes et noix vendus à l’épicerie, il y a un petit autocollant sur lequel est inscrit un code qui semble anodin à première vue, mais qui a une signification particulière. Lorsqu’on la connait, cette signification peut faciliter les emplettes et permettre de faire les meilleurs choix possibles. Elle pourrait très bien modifier votre façon de faire l’épicerie dans le futur.

Le code se nomme le «PLU» , ou Price Look-Up, et peut contenir 4 ou 5 chiffres. Ce code est utilisé pour faciliter les échanges lors du commerce des fruits et légumes. Il permet aussi de classer plus facilement les produits. Un examen rigoureux de la provenance et du type d’exploitation est fait afin de déterminer de manière définitive le code PLU qui sera attribué à un item.

pommes_comp-bio

En fait, lorsqu’on souhaite connaitre le type d’agriculture dont un aliment est issu, il faut s’intéresser de plus près au premier chiffre du code. Voici un petit tableau qui en résume bien le sens:

Premier chiffre du code PLU

Nombre de chiffre au total

Signification
9 5

Aliment certifié biologique

3 ou 4 4

Cultivé selon les méthodes traditionnelles

(Il y a utilisation de pesticides)

Mais pourquoi ?

«Mais, s’il y a une section biologique ou qu’il est écrit que c’est biologique, pourquoi ai-je besoin de connaitre ce code?», me direz-vous. En fait, il arrive parfois que les produits ne soient pas certifiés biologiques, bien que le commerçant les affiche comme tel.

C’est là que le code PLU fait une différence. Ainsi, le fait de vérifier par soi-même le code permet d’être convaincu de la qualité d’un produit. Que ce soit dans l’utilisation des pesticides de manière conventionnelle ou dans la culture biologique, la certification permet de s’assurer que le produit que nous achetons convient aux normes établies dans ce créneau spécifique de l’agriculture. Évidemment, la consommation de produits biologiques reste un choix personnel.

Enfin, j’espère que ces informations vous aideront à rester à l’affût lors de votre prochain passage à l’épicerie, mais, surtout, à mieux comprendre la provenance des fruits et des légumes que vous achetez. Pour avoir plus d’explications sur les fruits et légumes à prioriser en qualité biologique, je vous à consulter mon aide-mémoire, ici.

A propos de Laurie Côté

Titre : Chroniqueuse alimentation

Laurie Côté s’est passionnée au fil du temps pour l’alimentation saine. Par son blogue petite-douceur.com, elle désire démontrer qu’une alimentation saine la plupart du temps n’a rien d’ennuyant, que la gourmandise a aussi sa place à l’occasion et qu’il est aussi possible qu’une recette soit aussi bonne au goût que bonne pour nous.