Avril Supermarché Santé
La course à pied, comment ne pas se blesser?

La course à pied, comment ne pas se blesser?

Le beau temps est à nos portes, le soleil brille dehors et vous mourrez d’envie d’enfiler à nouveau vos chaussures de sport? Sachez que c’est possible, mais que derrière votre grande motivation se cache des risques à ne pas sous-estimer!

 

Par où commencer exactement votre reprise de la course à pied? Sachez que, si vous avez arrêté vos entrainements de course pendant la saison hivernale, voir peut-être plus dans certains cas, votre corps aura malencontreusement subi un déconditionnement et une fragilisation de ses tissus musculaires et ligamentaires, et ce, même si vous avez pratiqué d’autres sports tout l’hiver! La course à pied nécessite en effet une certaine capacité de la part de vos articulations, muscles, ligaments et tendons, à résister aux forces d’impacts du corps au sol, à l’intensité du stress demandé lors des poussées, etc.  Ainsi, la reprise de la course, malgré tous ses bienfaits, doit se faire de façon graduelle afin de diminuer les risques de blessures et profiter au maximum de la belle saison estivale!

 

Voici quelques conseils afin de favoriser un retour à la course à pied de façon sécuritaire et adaptée :

 

Opter pour un programme fractionné de course, alternant le jogging et la marche

Ce programme recommandé par les physiothérapeutes permet une adaptation des tissus de votre corps de façon graduelle. De plus, le fait de prévoir de la marche dans votre programme d’entrainement de course vous permettra de récupérer au niveau cardio-vasculaire, ce qui sera fort possiblement moins décourageant!

 

Faire plusieurs petites sorties de course, plusieurs fois par semaine

En effet, pour une même distance totale, il serait davantage bénéfique et moins stressant pour votre corps de courir 4 à 6 fois par semaine, plutôt que 2 ou 3. Votre corps fera face au stress mécanique, de façon moins importante, mais plus fréquemment, ce qui sera finalement plus sécuritaire et moins à risque pour les blessures de surentrainement. N’oubliez pas qu’un surentrainement chez quelqu’un qui a été sédentaire pendant un certain nombre de mois ne correspond fort probablement pas à celui de quelqu’un d’entrainé.

 

Avoir des chaussures adaptées à son pied

L’aspect protecteur des chaussures a longtemps été prôné par les magasins de chaussures. Or, il est de plus en plus démontré qu’un talon haut et fort coussiné sur une chaussure de course favoriserait l’attaque du talon au sol et ainsi, une certaine force de freinage à chaque pas de course. Toutefois, changer de chaussures doit se faire de façon graduelle et progressive, sur un minimum de 3 à 4 semaines, afin d’éviter tous risques de blessures.

 

Adopter une bonne technique de course

Certains mauvais plis dans le patron de course peuvent avoir un impact considérable sur des symptômes douloureux, à la fois au niveau lombaire, des hanches, des genoux, des tibias, des chevilles, etc. Plus le patron de course est efficace et adéquat, moins il y a de forces d’impacts négatives sur le corps et moins il y a de risques de blessures. Ainsi, les conseils d’un physiothérapeute formé dans la prévention des blessures en course à pied et dans l’évaluation du patron de course seraient bénéfiques afin de corriger celui-ci.

 

Finalement, soyez sensibles aux signaux envoyés par votre corps lors de votre retour à la course. Il ne vaut pas la peine de vous blesser en début de saison ; votre rythme naturel reviendra lentement, mais sûrement!

 

Bonne saison ensoleillée à tous !

A propos de Marisabelle Plante

Titre : Chroniqueuse santé

Passionnée par le sport, le mode de vie sain, les voyages et la photographie, Marisabelle Plante combine ces passions à travers son titre de physiothérapeute diplômée et de son blogue Lady & Mint. Quotidiennement, elle partage aux gens ses découvertes culinaires véganes ainsi que de judicieux conseils afin de rester en forme et en santé.