Avril Supermarché Santé
Le déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité TDAH : L’approche naturopathique

Le déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité TDAH : L’approche naturopathique

Le déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) touche près de 5 % des enfants d’âge scolaire. 30 à 40 % de ceux-ci auront toujours ces symptômes à l’âge adulte. Les répercussions sociales et économiques sont énormes puisque cette situation augmente les risques d’accidents et de dépression (chute de l’estime de soi).

Parallèlement au problème de concentration, une foule de symptômes peuvent apparaître et contribuer à majorer la souffrance de la victime et de ses proches. Parmi ces symptômes, on note : l’inattention, l’impulsivité, l’hyperactivité, le retrait social (isolement), les comportements d’opposition à l’autorité, l’anxiété…

La médecine aborde ce désordre sous l’angle du déséquilibre biochimique du cerveau. Il semble en effet que ces enfants et adultes soient améliorés dans leur symptomalogie par la prise d’antidépresseurs variés et de stimulants de l’activité du système nerveux (médicaments de la même famille que le Ritalin et le Concerta).

Pour le naturopathe, le problème doit être abordé de façon holistique (sous tous ses angles). La simple stimulation de la sérotonine (à l’aide d’antidépresseurs) ou de dopamine (à l’aide d’un psycho-stimulant) ne suffisent généralement pas à éliminer tous les symptômes. Voici donc quelques pistes naturelles (Nature’s Path) empruntées par les naturopathes.

Au niveau du mode de vie, il semble que l’activité physique régulière arrive à renforcer l’estime de soi, diminue l’anxiété et améliore l’attention (Kiluk et coll. Journal of Attention Deficit Disorders 2009).

On pense qu’en améliorant la circulation sanguine générale, la pratique d’une activité physique permet une oxygénation optimale du cerveau. Or l’oxygène est une des substances naturelles les plus importantes pour le cerveau. Un bon nombre de victimes de TDAH sont également atteintes d’une congestion de la circulation sanguine et d’inflammation silencieuse (Docteur Barry Sears).

C’est probablement une partie de l’explication des résultats obtenus lors de TDAH, à l’aide des acides gras oméga-3. (courte liste d’oméga-3) La prise d’une formule ayant une source d’acides gras oméga 3 EPA et DHA, permet d’optimiser la circulation sanguine au cerveau et d’apporter, en même temps, des facteurs nutritionnels qui fortifient le neurone (cellule nerveuse). C’est également le cas pour la laitance de poisson contenue dans certain produit. Germano et ses collaborateurs (Nutritional Neuroscience 2007) notent une amélioration de 27 % de l’attention et une réduction de 23 % de l’hyperactivité chez les adolescent(e)s utilisant une dose moyenne de 8,5 grammes d’huile de poisson (EPA et DHA) par jour, pour une période de 8 semaines. Il est à noter que le déficit en EPA et DHA produit certains symptômes satellites communs : soif, peau sèche, fréquence des envies d’uriner, cheveux secs…

Le Dr Michaël Lyon et ses collaborateurs ont obtenu des résultats chez 70 % des enfants traités à l’aide d’une combinaison de ginkgo biloba et de ginseng sibérien. Ces plantes permettent d’optimiser l’utilisation de l’oxygène et du sucre par les cellules nerveuses. Je fais régulièrement appel à certaines formules, afin d’apporter le ginkgo biloba, le ginseng et autres plantes utiles aux clients me consultant.

Le sucre est en effet le principal carburant du cerveau. Quand le taux de sucre est instable, l’attention ne peut pas être optimale. L’apport en zinc favorise une meilleure stabilité du taux de sucre.

Il semble en effet que le niveau de zinc du sang soit en corrélation avec le niveau d’attention (Arnold et coll. Journal of children and adolescent psychopharmacology 2005). La présence des taches blanches sur les ongles peut également témoigner d’un besoin accru en zinc (Docteur Carl Pfeiffer 1988).

Mentionnons également que la présence naturelle de facteurs de croissance nerveux (NGF) dans le champignon Ericium Hericaneus, permet de favoriser la maturation du système nerveux, parfois plus lente chez les victimes de déficit de l’attention.

Occasionnellement, l’utilisation d’une formule contenant du fer permettra d’éliminer une anémie perturbant l’oxygénation optimale du cerveau. Pour une équipe française de spécialistes de la question, près de 30 % des victimes de TDAH voient leurs symptômes majorés par une anémie ou une tendance à celle-ci.

Mentionnons pour terminer qu’une hypothyroïdie (même en devenir), un besoin accru en magnésium et vitamines B, une intoxication au plomb, des problèmes auditifs, de l’apnée du sommeil, l’épilepsie, les désordres hépatiques… peuvent également majorer les symptômes du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.

A propos de Mario Chaput

Titre : Naturopathe

Diplômé en naturopathie en 1995 à Montréal, il a aussi étudié la Kinésithérapie à l’Université de Sherbrooke. Ce naturopathe bien connu dans le domaine et membre de l’ANAQ (Association des Naturopathes Agréés du Québec), offre des consultations privées en naturopathie générale chez Avril Supermarché Santé. Bilan de santé, analyse toxémique personalisée, nutrithérapie personnalisée et iridologie sont ses approches.