Avril Supermarché Santé
Le produit naturellementbio du mois: le couscous perlé biologique

Le produit naturellementbio du mois: le couscous perlé biologique

Notre marque maison naturellementbio est née d’un profond désir de proposer des produits de grande qualité. Certains sont issus de productions locales, tandis que d’autres ont été sélectionnés avec soin lors de voyages à l’étranger, où les fondateurs et propriétaires d’Avril partent à la recherche d’entreprises responsables qui accordent une attention particulière à la façon de cultiver leurs produits. Notre sélection du mois: le couscous perlé.

En quoi se distingue-t-il?

On différencie le couscous perlé – aussi appelé «couscous israélien» et «Ptitim» – du couscous régulier par sa grosseur (il est deux fois plus gros), sa texture (il est plus moelleux) et sa méthode de production (il est grillé et non séché). Le fait de griller le couscous au préalable permet de sceller l’amidon et de conserver sa forme lors de la cuisson. Le rôtissage lui confère aussi une légère saveur de noisette très agréable en bouche.

Le couscous perlé naturellementbio est un produit canadien, fabriqué au Québec. Il est fait de farine de blé biologique et contient des fibres, glucides, protéines, ainsi que du fer, magnésium, potassium et complexe de vitamines B. En plus d’être hyper soutenant, par sa teneur en glucides et protéines, cet aliment fournit de l’énergie à long terme, grâce aux sucres lents contenus dans l’amidon de blé.

Simple à cuisiner

On peut cuire le couscous perlé de deux manières: dans une poêle (on utilise 1 tasse de couscous pour 1 ½ tasse de liquide, qu’il absorbera au complet) ou dans chaudron comme des pâtes (on le laisse cuire environ huit minutes dans l’eau bouillante avant de l’égoutter).

Sa petite histoire

Le couscous perlé est né dans les années 1950 suite à la Deuxième Guerre mondiale, qui engendra une migration massive de juifs de l’Europe de l’Est vers l’Israël. Pour s’assurer que la population grandissante en terre d’Israël ne manque pas de nourriture, on créa le Ptitim (qui avait d’abord une forme similaire à celle de l’orzo) pour remplacer le riz, jadis difficile à produire et à se procurer. Ce n’est qu’au moment où le riz fut disponible à nouveau qu’on donna au Ptitim la rondeur qu’on lui connait aujourd’hui.

L’industrialisation du couscous perlé, sa vente à l’échelle internationale et sa très grande popularité ont d’ailleurs beaucoup étonné les Israéliens, qui ont toujours associé ces petites granules aux repas des pauvres!

Produit(Merci à la conseillère en alimentation Amélie Gaboriault d’avoir collaboré à cet article.) 

A propos de Avril Supermarché Santé

Titre : Équipe de rédaction